Mer de Feu

Already sold / Déjà Vendue – 30″x30″ – acrylic

Alors que le ciel est en feu, la Mer s’évapore peu à peu.

Afin d’éteindre ce fléau, la Mer bouge ses eaux.

Malgré leur distance, la Mer perd sa prestance.

Les éclaboussures mènent à de graves blessures.

 

Le rouge n’a guère peur donc il demeure.

La Mer dans tous ces états emporte avec elle tout ce qu’elle a.

Le laisser-faire de la mer est éphémère.

La guerre est lancée, un coup de dé pour gagner.

 

La détresse prend vie, le ciel en est ravi.

Les conséquences sont ressenties par les plus petits.

Dans ses eaux, tous s’exaspèrent.

Dans ses nuages en flamme, tous se déchargent.

 

Le contraste est prenant, tout comme déterminant.

Deux fronts se rencontrent, deux extrêmes se contrent.

Un cycle infini, une cause indéfinie.

 

Antoine Veilleux